Les membres

Une rédaction, plusieurs plumes : profils, parcours et  styles variés.


Eugénie

Eugénie : La discrète qui se rêve en fée. Usurpatrice de citadinité, elle cultive son jardin au croisement d’influences décalées. D’abord apprentie sinologue, amourachée par-tout et partante, sur les routes de la Soie, en attendant sa cabane, sous les tropiques indiens … puis en Brocéliande, ou la novbretonne atterrit – surprise ! – dans la jungle de Sciences Po.
Vous l’aurez compris, labyrinthes et devinettes sont ses maîtres-mots.


photo mogo xenomag

Morgane est une Serdaigle jouant à la Serpentard. Ou l’inverse. Étudiante en journalisme, elle aimerait également se qualifier d’autrice mais a peur que ce soit trop prétentieux. Ne lui dites pas qu’elle passe trop de temps derrière les écrans : elle le sait, mais elle défendra son addiction à YouTube et aux MMORPGs avec la mauvaise foi qui la caractérise. N’hésitez pas à la suivre sur Twitter ou à jeter un œil à son blog personnel : qui sait, peut-être sera-t-elle un jour une autrice reconnue ?


PHOTO RONDnathanNath’ vient de Gethen, d’Orgoreyn* plus précisément. Ou plutôt, Nath’ aimerait venir de cette planète où les êtres humains sont ambisexués. C’est vrai, ça ferait tellement plus classe sur la carte d’identité et les CV. D’ailleurs, à propos de ces derniers, Nath’ étudie pour le moment encore à Sciences Po et se destine à la recherche en sciences sociales. Si tu connais un institut sympa qui finance des recherches sur le(s) genre(s), l’Asie centrale et le(s) nationalisme(s), n’hésite pas !


photo pauline xenomagPauline : En lutte permanente contre la canonisation des univers de SF et pour l’ouverture des droits d’auteurs, elle partage son temps entre projet de recherche sur le néocolonialisme français, la traque sans fin de Ridley Scott pour qu’il renie officiellement Prometheus et Alien Covenant (ou lui confie leur remake misandre) et des revisionnages intempestifs d’Alien, Blade Runner et Star Wars Holiday Special. En gros, sa pensée complexe se résume par merci Ellen Ripley, pas merci Ridley Scott, va chier George Lucas.


Vincent Maugas

Vincent : Rennais depuis toujours, futur instit’ en pédagogie Freinet, le cœur quelque part entre Marx et Bakounine, généralement très enthousiaste. Quand il n’est pas en train de valser en bal folk et en fest-noz, de passer son temps à refaire sa ludothèque Steam, ou de relire pour la 14ème fois la Horde du Contrevent de Damasio, il essaie d’arrêter de procrastiner et de s’atteler à ses idées de nouvelles – tout en se donnant bonne conscience en pillant régulièrement la bibliothèque des Champs Libres.


* Ursula K. Le Guin, La Main gauche de la nuit